Newsletter Vinseo
Actualités membres

Les entreprises sont en compétition pour accueillir les étudiants du DNO Montpellier

Article de la Newsletter #44 | DNO de Montpellier

Balkis Vicaire
Balkis Vicaire
11 mai 2022

Qu’ils soient jeunes diplômés, stagiaires ou apprentis, les étudiants du DNO de l’université de Montpellier ont des profils recherchés par les entreprises du vin. La formation attire chaque année 40 futurs œnologues qui sortiront au fait des dernières avancées de la recherche fondamentale et appliquée. Le professeur Cédric Saucier, directeur de la formation, fait le point sur l’actualité de cette institution créée en 1955.

 

 

Chaque année, 40 nouveaux élèves intègrent le cursus du DNO qui se fait en deux ans. La moitié des élèves sont des filles (crédit: Iris Gardrat)Chaque année, 40 nouveaux élèves intègrent le cursus du DNO qui se fait en deux ans. La moitié des élèves sont des filles (crédit: Iris Gardrat)Le diplôme national d’œnologie (DNO) a été récemment réformé. Que faut-il retenir des changements opérés ?

Le tronc commun de la formation, identique au sein des six centres, s’est enrichi d’un module sur la viticulture et l’œnologie bio. Tous les futurs œnologues de France sont désormais au fait des obligations et techniques spécifiques à ce cahier des charges.

Les étudiants ont aussi moins de cours et plus de projets. Ils travaillent plus souvent en groupe sur la conduite d’entreprises par exemple.

Mais le changement le plus fort de ces dernières années n’a pas de lien avec la réforme. Depuis sept ans, le DNO de l’université de Montpellier s’est ouvert à l’apprentissage !
 En deuxième année, les élèves ont la possibilité d’intégrer une entreprise. Sur un effectif de 40, ils sont 8 à avoir fait ce choix sur la promotion qui sera diplômée en 2022.


 Les entreprises adhérentes de Vinseo peuvent-elles recruter des apprentis du DNO ?

Effectivement. A partir de décembre et jusqu’en septembre de l’année suivante, les étudiants futurs œnologues pourraient passer plusieurs semaines dans les entreprises du réseau.

Il y a un intérêt croissant des entreprises pour ce format. Cette année, nous avons eu autant d’offres que de demandes. Toutes les entreprises qui nous ont sollicité ont trouvé un étudiant. Ce n’est pas le cas avec les stages. Toutes les propositions ne sont pas pourvues tant le nombre d’offres est supérieur à l’effectif des étudiants.


En choisissant la voie de l’apprentissage, les entreprises sont moins en concurrence. Elles renforcent leur chance de recruter de jeunes œnologues. Plus de 90% des diplômés sont en poste dans les six mois suivant leur sortie du DNO de l’université de Montpellier.

Lecteurs, adhérents de Vinseo, si vous êtes intéressés par l’apprentissage c’est le moment d’en parler ! 

Une image contenant arbre, extérieur, personne, terrain

Description générée automatiquementCédric Saucier est le directeur du DNO de l’université de Montpellier, l’un des six centres de formation en France. (crédit: Iris Gardrat)Au cours de la formation, quels liens les étudiants ont-ils avec la Recherche ? 

Une partie des cours est dispensée par six enseignants-chercheurs de l’université. Ce qui signifie que nous avons tous des projets de recherche en cours et en parallèle de notre enseignement. Nous faisons bien entendu profiter les élèves de nos résultats sur des sujets variés comme la stabilité des vins rosés ou le vieillissement des vins. À ce sujet, nos travaux portent notamment sur le potentiel de garde d’un vin. Peut-on le mesurer ? Le prédire ? Sur quels critères ?

A l’occasion des conférences ŒnoFutur organisées par le DNO, les élèves sont encore en plus en prise avec la recherche. A chaque évènement, un intervenant académique présente avec un industriel qui fait de la R&D en interne des travaux. Certains sont membres de Vinseo comme Diam Bouchage ou CHR Hansen.

Au DNO de l’université de Montpellier nous encourageons les passerelles entre les trois mondes que sont ceux de l’enseignement, de l’entreprise et de la recherche. C’est ainsi qu’une  partie importante des cours sont aussi dispensés par des professionnels. Les œnologues conseils, les responsables de laboratoire sont les mieux placés pour parler de leur métier.

 

Le DNO de l’université de Montpellier est membre de VINSEO

« Le DNO de l’université de Montpellier adhère à Vinseo depuis 2015. Ce réseau régional facilite la mise en relation entre les entreprises, la formation et la recherche réalisée par les enseignants-chercheurs de l’université. Cela nous permet de connaître une plus grande diversité d’acteurs, notamment dans les start-up. Avec Vinseo, nous sommes bien informés des innovations qui émergent au sein de la centaine d’entreprises du réseau. Au travers des conférences ŒnoFutur organisées par le centre de formation, nous transmettons cette actualité à nos étudiants, potentielles recrues des adhérents Vinseo. La boucle est bouclée ! »

Une image contenant texte, matériel, objets métalliques, pièce de monnaie

Description générée automatiquement

DNO de l'université de Montpellier

15 Av. Charles Flahault, 34090 Montpellier

04  11  75  95  90

œnologie@univ-montp1.fr

Laisser un commentaire

Connectez-vous à votre compte pour continuer

Se connecter